La classe Premium, c’est plus que du biscuit soda!

Avant, la Nobody voyageait en classe économique. Non mais tsé on s’entend, un salaire de prof te permet pas du gros luxe aérien.

L’été dernier – parce qu’on est maintenant en automne – j’suis allée en Thaïlande, tel que mentionné dans un article précédent. Quand on a calculé le temps qu’on allait passer dans les airs, y’était vraiment pas question qu’on soit pogné dans l’fond d’un avion rempli d’enfants qui braillent! Ça fait qu’on s’est mis à regarder, pour le fun, la classe au-dessus de la classe économique, la classe Premium. Parce que c’est quand même rare que tu croises des kids en Premium.

Bon, c’est sûr que si tu voyages avec Sunwing, tu la verras pas la plus-value de la classe Premium. Pour eux, du Prosecco c’est du champagne! Faque…

Dans mon cas, j’ai testé la Premium avec Lufthansa et Air France. Donc garde en tête que les prochaines lignes ne concernent que ces deux compagnies aériennes.

Revenons à nos moutons. Pour nous rendre en Thaïlande et en revenir, on avait quatre vols à se taper; deux de sept heures et deux de 12 heures. La différence de prix entre l’économique et la Premium: 800$. Calcule ça comme tu veux, ça équivaut à 200$ de plus par vol. Là tu dois être rendu à l’étape d’avoir hâte que j’te dise si ça vaut la peine ou non de payer 200$ de plus par vol pour pas s’faire chier en économique.

Eh ben, y’a pas de qualificatif assez fort pour te dire à quel point moi, la Nobody, je ne voyagerai jamais plus en bas du Premium! Voici pourquoi:

Premièrement, le Sky priority. Embarquer dans l’avion avant les autres, c’est pas tant ça qui est trippant. Mais passer les douanes avant les autres, ÇA c’est l’avantage le plus important! Pour l’anecdote: on a fait escale à Charles-de-Gaule au retour et ils étaient en mode orange sur l’échelle de peur d’un acte terroriste. Le line-up pour passer les détecteurs étaient de plus de deux heures et demi. Ça n’avait aucun bon sens! Avec notre Sky priority, ça nous a pris un gros quatre minutes! Rien que pour ça, avec ma patience légendaire, ça valait 800$!

Deuxièmement, la priorité des bagages. Quand tu viens de te claquer des heures et des heures de vol pis que t’as juste hâte d’arriver à destination, attendre les foutus bagages, avec les génies qui se massent autour du carrousel et bloquent tout le monde, c’est l’enfer. Ç’a donc bien fait notre affaire de recevoir nos bagages en priorité pour pouvoir sacrer notre camp au plus vite. Ok, juste ça, ça vaut pas 800$. Mais attends, j’ai pas fini!

Troisièmement, les sièges. On s’entend, c’est pas dans un avion que tu passes tes meilleures nuits – à moins de voyager en Business ou en Première, mais on n’est pas là. En Premium, les sièges sont plus larges d’une dizaine de centimètres, tu peux quasiment entrer une valise entre ton banc et celui d’en avant tellement l’espace est grand et le meilleur, ils se transforment en lazy-boy! Je.te.le.jure! Bon, c’est pas comparable à un lit, je l’sais, mais c’est toujours ben mieux que les chaises en économique! En plus, t’as un p’tit kit rempli de cossins pour rendre ton vol agréable: 1-Des coussinets jetables pour ton casque d’écoute – parce que personne veut de la cire d’oreille d’inconnu sur SON oreille! 2- Un oreiller et une couverture, toujours les bienvenus quand tu veux dormir. 3- Une paire de bas, pour pas que tu te gèles les pieds à 30000 pieds dans les airs. 4- Un loup, pour pas endurer la lumière du quidam qui, lui, n’a pas envie de dormir à côté. 5- Un kit de toilette contenant tout le nécessaire pour ton hygiène buccale. 6- Et des petites lingettes rafraîchissantes. Bien sûr, les agents de bord ont préalablement placé une bouteille d’eau bien fraîche devant toi avant ton arrivée à bord, pour que tu puisses prendre ton somnifère ou ton Gravol.

Quatrièmement, le service. Si j’étais agente de bord, c’est clair que j’aurais beaucoup de peine de ne travailler qu’en classe économique. Ça voudrait dire que 1- j’suis pas top, ou 2- j’suis dans le bas de l’échelon de l’ancienneté. (Remarquez, j’connais rien à la convention collective des agents de bord…j’peux me tromper!) Tout ça pour dire que le service est définitivement une coche au-dessus en Premium! Non seulement t’as plusieurs choix de menus, mais t’as aussi de la vraie coutellerie et des verres en vitre! Non mais y’a tu quelque chose de plus désagréable que de boire son champagne dans un verre de plastique?! Le personnel est vraiment aux petits soins avec les Premium. T’as même pas le temps de peser sur le bouton de service qu’un agent est déjà là pour te satisfaire – non mais c’est clair dans ma tête qu’en Business ou en Première, ils te lavent les fesses aux toilettes! En Premium, t’as tout ce que tu veux, quand tu le veux!

Finalement, la sortie de l’avion. Juste ça, rien que ça, pour moi, c’est le 800$ le mieux investi de ma vie: t’es le premier à sortir de l’avion!!! Bon, tu vas aussi croiser les Business et les Premières, mais pareil: libéré, délivré! avant toute la plèbe! Priceless j’vous dis!

Donc voilà, c’est un fait, la classe Premium est vraiment une coche au-dessus de la classe économique. Maintenant, un certain Séraphin te dirait « en as-tu vraiment besoin? » Effectivement, il n’a pas tort, c’est la question que tu vas devoir te poser. Mais tu sais ce qu’on dit, l’important, ce n’est pas la destination, mais le voyage!

Ah oui j’oubliais: t’as des toilettes privées! Rien à ajouter.

Allez, bon vol!

Publicités

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s